Noël d’été.

Nativité de Jean-Baptiste, Noël d’été.

L’Ange dit à Zacharie: « Beaucoup se réjouiront de sa naissance ». Et l’Église demande aujourd’hui la joie spirituelle.

Solstice: éclat du soleil qui va commencer à diminuer. « Il faut qu’il grandisse, a dit Jean, et que je diminue ». Le soleil dit le grand Christ les bras ouverts au monde. Il veut grandir en nous, à la mesure de notre diminution. Mais il dilate notre être.

Publicités

Simple.

2Co,11:1-11: « La simplicité qu’on doit avoir avec le Christ ». Pas de détours, pas de complications. L’amitié permet d’être simple. Et le Christ est l’Ami: « Je vous appelle mes amis ». Nous ne lui donnons pas souvent ce titre: ô Christ notre ami.

Largesse.

2 Co 8, 1-9: Les Églises de Macédoine, mises à l’épreuve par de multiples détresses que Paul n’explicite pas, redoublent de générosité pour venir en aide à l’Église de Jérusalem. Paul demande aux Corinthiens une générosité aussi large. L’étroitesse, la parcimonie offusquent le don, comme les piécettes données au mendiant. Si je sors un billet pour un mendiant, il n’ose pas y croire. Mais si je m’assieds auprès de lui, il s’illumine.

Attaques.

2 Co 6,1-10: Attaquer et se défendre, dit Paul. Mais nous vivons dans l’aménité. Nous sommes entourés de bienveillance. Profitons-en. Les attaques intérieures requièrent notre défense. Et elles sont sournoises. Il faut se méfier des eaux dormantes.

Gloire.

2Co 3,15-4,6: « Nous sommes transfigurés en son image avec une gloire de plus en plus grande… Dieu a lui-même brillé dans nos cœurs… La gloire du Christ resplendit dans l’évangile ».

Penché sur mon petit livre de l’évangile, je relève la tête dans la lumière. Tout brille.