Le cœur plus grand.

« Si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur’. On peut donc bien mettre son cœur au large. Fuir l’étroitesse, la mesquinerie, élargir, ouvrir. Allons mon cœur, ouvre-toi! Il y a tant à aimer.
« Quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu ». Et aussi sous ton ciel gris, dans les rumeurs du jour, je te vois, comme je vois chacun patiemment à sa tâche, avec ce courage qui vient au secours des faiblesses. Nous vivons sous ton regard. « Mes yeux seront sur vous ». « L’homme se sait regardé par Dieu du haut du ciel à toute heure ». « Devant toi chacun de mes désirs ». (Prologue de la Règle de St Benoît) Béni soit ton regard qui m’enveloppe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s