Occupations.

Les versets du Deutéronome que nous lisons aujourd’hui sont tristement actuels: Israël occupe des villes qu’il n’a pas bâties, capte l’eau, jouit de vignes et d’oliviers qu’il n’a pas  plantés. Nous lisons au réfectoire un livre de la maire de Bethléem, et c’est ce dont elle témoigne: le pouvoir israélien dépossède les palestiniens. Même le « champ des bergers », prairie où les bergers de Noël auraient été visités par les anges, est accaparé. Est-ce la vocation d’Israël, ou son destin, de spolier et d’occuper?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s